Pour une expérience de navigation complète, veuillez activer JavaScript dans votre navigateur.
Victime de Viol, Oser le dire Annonces de Mr MACRONLes modifications de la LoiMesures sans modification de la LoiEffacer l'historique Poussez la porte....De la GendarmerieDe la Police nationaleD'un AvocatD'un ThérapeutheNotions de DroitDéfinitionsPeines encourues et délaisLe consentementL'incesteLe bizutageDémarches à suivreQue faire après un violProcédure , étape 1Procédure , étape 2Procédure , étape 3Trouver de l'aideNuméros à appelerAssociationsTableau des départementsForumsLes livres qui en parlentL'aide juridictionnelleAlcool et DrogueAlcool et violDrogue et violQuelques chiffresConcernant les victimesConcernant les agresseursObservatoire des violencesLe SportTémoignagesAppel à Témoignages Le soutien d'un Juge d'InstructionLa Presse en parleProcès aux assisesClip de Lady GagaTery Hatcher à l'ONUFormulaire de contact
Ce que dit la loi française sur l'inceste :

Le terme d'« inceste » n'était explicitement mentionné, jusqu'en 2010, dans aucun des deux principaux codes (pénal et civil) du droit français, ayant disparu du code pénal après la révolution de 1789. La loi lui a substitué la reconnaissance, comme circonstance aggravante, du fait qu'une agression sexuelle, une atteinte sexuelle ou un viol sur un mineur soit commis par un parent ou tuteur (« ascendant légitime naturel ou adoptif ou toute personne ayant autorité sur la victime »), l'inceste étant ainsi pris en compte de façon spécifique, au-delà du seul cas de la contrainte qui servait auparavant à punir celui-ci.

Par ailleurs, le Code civil interdit, depuis 1804, le mariage entre personnes dont les liens de parenté vont jusqu'au troisième degré. Ceci inclut plusieurs cas de figure :

en ligne directe, le mariage est prohibé entre tous les ascendants et descendants, et les alliés de la même ligne (article 161 du code civil);
en ligne collatérale, le mariage est prohibé entre le frère et la sœur, qu'ils aient deux parents communs ou un seul (article 162 du code civil);
le mariage entre l'oncle et la nièce ou le neveu, la tante et le neveu ou la nièce, grand-oncle et petite-nièce, n'est possible qu'avec une dispense du Président de la République (article 163 du code civil);
le mariage entre beau-père et bru, belle-mère et gendre est prohibé depuis le Code Napoléon. Cependant : le mariage entre beaux-frères et belles-sœurs, dont l'interdiction était prévue dans le Code Napoléon, est autorisé depuis la loi n° 75-617 du 11 juillet 1975 portant réforme du divorce.
si le mariage initial a été dissous par divorce, le remariage avec le beau-père ou la belle-mère est rigoureusement interdit ; au Royaume-Uni, un acte de dispense du Parlement peut lever cet interdit. La Cour européenne des droits de l'homme a eu à connaître d'une telle affaire en 2005, et a condamné le Royaume-Uni pour violation de l'art. 12 de la Convention (a droit au mariage) alors même que la procédure de dispense n'avait pas été engagée.
en France, un tiers ne peut annuler un tel remariage qu'après le décès de l'un des époux (article 187 du code civil) mais avant un délai de prescription de 30 ans (article 184 du code civil). Cependant la cour de cassation a considéré le 4 décembre 2013, qu'un tel délai de 30 ans était incompatible avec l'article 8 de la convention européenne des droits de l'homme et lui a préféré le délai de 20 ans
si ce mariage a été dissous par le décès d'un des conjoints, ce remariage est soumis à une dispense du Président de la République (art. 164-1, qui existe depuis 1938) ;
Néanmoins, le mariage entre cousins germains est parfaitement légal.
« S'il existe entre les père et mère de l'enfant un des empêchements à mariage prévus par les articles 161 et 162 pour cause de parenté, la filiation étant déjà établie à l'égard de l'un, il est interdit d'établir la filiation à l'égard de l'autre par quelque moyen que ce soit. »

Article 310-2 du Code civil français sur Légifrance
L'inceste
le viol 3.pnglogo avocat gd format.jpg
Vers l’inscription de l’inceste dans le Code pénal...
cliquez sur le lien pour pour d'information...
Public senat