Pour une expérience de navigation complète, veuillez activer JavaScript dans votre navigateur.
PAGE d'ACCUEILQui sommes-nous ?Comment effacer l'historique Poussez la porte....De la GendarmerieDe la Police nationaleD'un AvocatD'un ThérapeutheNotions de DroitDéfinitionsPeines encourues et délaisLe consentementL'incesteLe bizutageDémarches à suivreQue faire après un violProcédure , étape 1Procédure , étape 2Procédure , étape 3Trouver de l'aideNuméros à appelerUne application à connaîtreAssociationsTableau des départementsForumsLes livres qui en parlentL'aide juridictionnelleAlcool et DrogueAlcool et violDrogue et violDrogue du violeur,toujours d'actualité?Quelques chiffresConcernant les victimesConcernant les agresseursObservatoire des violencesLe SportFormation des professionnelsTémoignagesAppel à Témoignages Le procès, une étape indispensableLe soutien d'un Juge d'InstructionJe témoigne au nom de ma filleMême après le délai de prescription...Une douleur toujours présente...Des victimes de "frotteurs"La Presse en parleProcès aux assisesClip de Lady GagaTery Hatcher à l'ONUFormulaire de contact
Un certain nombre des annonces faites le 25 novembre 2017 par le Président de la République, Emmanuel MACRON, devront, avant d'être mises en œuvre,  faire l'objet d'une modification de la Loi.

Elles seront donc applicables, vraisemblablement, au cours de l'année 2018.

Parmi ces mesures :
- l'allongement du délai de prescription pour les crimes sexuels commis sur les mineurs, qui passerait de 20 à 30 ans après la majorité,
- l'âge en-dessous duquel l'absence de consentement à un acte sexuel sera présumé, le Président de la République étant pour sa part favorable à le fixer à l'âge de 15 ans,
- la création d'un délit d'outrage sexiste, immédiatement verbalisable.
         Victime de Viol
 Oser le dire et en parler
logo avocat gd format.jpg
LES ANNONCES NECESSITANT UNE MODIFICATION DE LA LOI
E MACRON 25-11-17