PAGE d'ACCUEILQui sommes-nous ?Pour effacer l'historique Poussez la porte....De la GendarmerieDe la Police nationaleD'un AvocatD'un ThérapeutheNotions de DroitDéfinitionsPeines encourues et délaisLe consentementL'incesteLe bizutageDémarches à suivreQue faire après un violProcédure , étape 1Procédure , étape 2Procédure , étape 3Trouver de l'aideNuméros à appelerUn site internetUne application à connaîtreAssociationsTableau des départementsForumsLes livres qui en parlentL'aide juridictionnelleAlcool et DrogueAlcool et violDrogue et violDrogue du violeurQuelques chiffresConcernant les victimesConcernant les agresseursObservatoire des violencesLe SportHarcèlement au travail Professionnels : formationFausses accusationsTémoignagesAppel à Témoignages Le procès, une étape indispensableLe soutien d'un Juge d'InstructionJe témoigne au nom de ma filleMême après le délai de prescription...Une douleur toujours présente...Victime d'un pédophileMon enfance violée...l'incesteGraine d'espoir...Lettres pour guérir...Après 20 ans de silenceViolée par un beau-frère...Viols tus pendant des années...Libération par l'écriture...Violée à 15 ansViolé à 5 ans en colonieViolée par son ex petit amiViolée par son père...Ce texte parle d'inceste...Des victimes de "frotteurs"Dans un bus...La Presse en parleProcès aux assisesClip "PARDON"Clip de Lady GagaTery Hatcher à l'ONUFormulaire de contact
Ce texte parle d'inceste...
logo avocat gd format.jpg
Adresse mail pour vos témoignages:
La rose rouge sang

Avec mon ami, une belle journée de printemps nous marchions, quand mon regard croise un magnifique rosier.
Devant le rosier, je saisis une rose, elle est jeune, d’un rouge parfait, encore fermée avec quelques pétales qui s’entrouvrent. 
Je la caresse délicatement, je sens son odeur, l’observe.
Je la coupe et recherche une seconde rose similaire.
Je place au dessus, perpendiculairement, la rose coupée,
Je me pique volontairement et profondément le doigt et fait couler le sang sur la rose.
Elle se couvre doucement de ce sang puis il coule sur la seconde rose.
Quand les deux roses sont suffisamment imprégnées de sang, je retire mon doigt. 
Je regarde avec insistance ce rouge sang qui s’est mêler au rouge des roses.
Puis je garde avec moi la rose coupée et laisse au rosier la seconde rose. 

Mon ami, consterné me demande pourquoi avoir fait cela. 

Alors je prends une grande inspiration et lui réponds tout en observant ma rose fermement tenue dans mes doigts : 

"Cette rose représente une vie arrachée, coupée dans l’élan de sa jeunesse, belle, parfaite elle allait s’épanouir et par simple plaisir personnel je l’ai retirée à son rosier. 
Mais je vais pouvoir jouir de sa beauté tant que celle-ci perdure et l’abandonner.
La rose qui reste au rosier représente la vie, mais ne sera plus jamais la même.
Privée de son éclat et de son odeur , marquée par le sang qui lui a coulé dessus.
Même si le temps, la pluie, le vent, le soleil effaceront en partie ce sang, seule la mort sera totalement libératrice.
Mon sang, lui, représente la culpabilité la souffrance, comme si le donner au rosier, pardonnait en partie mon action, alors que dans les faits elle l’aggrave.
Il représente le lien et la rupture.
Tu vois l’ironie du sort, la rose coupée est libre alors que la rose qui vit va devoir attendre la mort.
La rose du rosier et cette rose ne sont qu’un, vie et mort, mêlées à jamais."

 Explication :

 ce texte parle d’un inceste 

Le prédateur est l’homme
La première rose représente une Pré adolescente
La deuxième rose représente la vie qui se poursuit après le traumatisme  
Le doigt est l’élément pénétrant, dans ce cas on est sur un attouchement sexuel  
Le sang représente le traumatisme.
La personne garde la rose car c’est un acte répété dans le temps.
La douceur est pour parler des abus sexuels qui se font sans violence par ascendant.
La victime s’est volontairement placée en agresseur pour parler de la culpabilité, et on ne parle jamais du pervers paternaliste. 
Le père peut manipuler l’enfant pour avoir sa coopération, voir même réussir à lui procurer du plaisir sexuel, ce qui sera totalement ravageur quand l’enfant comprendra le sens de la sexualité et de l’abus qu’elle a subi.
Ce sujet est encore totalement tabou.
Le but est de diffuser le texte dans l’anonymat pour libérer la parole sur ce fait.
France 3(point)